Globe Trotting Foodventures

Ce que vous ignoriez de la cuisine japonaise

Ce qui me fascine le plus dans la culture japonaise, c’est le niveau de perfection qui caractérise tous les aliments qu’ils fabriquent. Les Japonais prennent leur nourriture très au sérieux. C’est aussi la raison pour laquelle le Japon est reconnu sur la liste du patrimoine culturel immatériel. En fait, c’est l’une des trois seules traditions alimentaires nationales reconnues par l’ONU pour sa pertinence culturelle.

Le «Washoku», ou cuisine japonaise traditionnelle, est un élément crucial pour préserver le patrimoine et la culture du Japon. Cela implique une attention particulière aux ingrédients, à la présentation et au goût qui séduit tous les sens. De plus, le Washoku est un mode de vie.

Un bon repas japonais n’a jamais manqué de me impressionner car il ne s’agit pas que du goût; c’est beaucoup, beaucoup plus que cela.

Explorer le monde de Washoku

Sans aucun doute, l'héritage de Washoku a uni la culture japonaise. La fondation de Washoku est construite sur «Ichiju Sansai» (traduction littérale: une soupe et trois côtés). Ce concept de repas Washoku typique d'Ichiju Sansai est composé de quatre éléments: le riz cuit à la vapeur, qui est l'aliment de base; des soupes et des plats d’accompagnement pour accompagner le riz et le "tsukemono" ou des légumes marinés.

Soigneusement élaborés avec une sélection d'ingrédients, la plupart des plats sont mangés crus, saisis, bouillis ou avec un assaisonnement minimal à l'aide de miso, de sauce soja, d'algues ou de bonites. L'idée derrière cela est de travailler avec des saveurs simples et d'utiliser une cuisson minimale pour conserver la fraîcheur des ingrédients. Dans le cas des aliments frits comme le tempura, la pâte est maigre, de sorte qu’elle n’absorbe pas beaucoup d’huile. L'utilisation minimale d'ingrédients tels que l'ail, les piments et l'huile, prouve que la simplicité est l'essence de la cuisine japonaise. Des condiments comme le miso, la sauce wasabi et la sauce soja sont utilisés pour rehausser le goût des aliments.

La vraie beauté d’un repas japonais réside dans la façon dont il est servi. La présentation est la clé. Si vous avez mangé du sashimi ou du sushi, vous auriez remarqué l’attention portée aux détails lors de la confection de chaque plateau. Chaque plat est le résultat de délibérations sans pareil, de travail ardu et d’esthétique. Pour moi, le Washoku est un art véritable.

Il existe de nombreuses règles et étiquettes que les Japonais ne jurent que par ce qui concerne la nourriture. Certains peuvent sembler bizarres! Par exemple, il est poli de boire du lait lorsque vous mangez des soupes de nouilles, mais ne le faites pas si vous mangez une soupe à base de riz! Une autre - garder vos baguettes sur un bol est considéré comme impoli, tout comme la pose de vos baguettes sur le bol. Toujours utiliser le support de baguettes. Si ce n’est pas le cas, pliez l’emballage de baguettes dans une forme de tente et basez les bouts des baguettes dessus.

Certains aspects du Washoku qui sont restés intacts au fil du temps sont associés à la cuisine maison. «Omotenashi» est une traduction de «La façon japonaise de traiter un invité». Il associe l'esprit d'accueil à la compréhension et surtout au respect. L'idée est de nourrir vos invités avec des ingrédients frais et exotiques et de leur donner un sourire. Une autre pratique coutumière chez les Japonais consiste à exprimer leur gratitude pour un repas avant et après les repas. Alors que les Japonais vivent en accord avec Mère Nature et respectent sa générosité, le terme «Itadakimasu», qui signifie «je partagerai» et Gochisousama «Merci pour ce merveilleux repas», est un gage de leur gratitude. C'est ce qui fait de Washoku une facette essentielle du style de vie japonais.

L'avenir de la cuisine japonaise

Existant à une époque où les recettes évoluent et les préférences des palais changent, Washoku est resté fidèle à ses racines. Il est prudent de dire que l’avenir de la nourriture japonaise dépend de la préservation des méthodes de cuisson établies. La barre est déjà haute. Il n’est pas étonnant que la cuisine japonaise soit considérée comme un luxe.
Même dans le monde entier, la version adaptée de la nourriture s’adapte au style traditionnel de la cuisine et à la présentation esthétique. La vérité est que le Washoku est un témoignage de la nourriture la mieux servie dans sa forme traditionnelle; la preuve d'un héritage qui doit continuer.

Aujourd'hui, nous préparons un délicieux bol Teriyaki pour vous rappeler les saveurs japonaises, commandez maintenant!